UA-97640311-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

░░░░░░PARTIE RÉFLEXIONS░░░░░░

  • Les mots ex abrupto.

    «Les maximes des hommes décèlent leur cœur» (Vauvenargues).

    ----------

    Maximes, aphorisme, formule, pensée, proposition, réflexion ... sentence ...

    2241726926.pngCe sont des traits décochés par un vécu instantané, par des souvenirs fugaces, lesquelles vont et viennent pour provoquer mes inspirations

    Attiré par tout ce qui se présente en l'instant, ces livrets regroupent un ensemble de quelques unes de mes impressions personnelles, exsudées par ma complexité neuronale. Un composé de toutes ces questions, de toutes ces réponses inspirées. Des questions sans réponse. Des réponses sans question, qui laissent à chacun le loisir de les ressentir selon ses propres sentiments.

    ----------

    «Il n'est pas de sentences, de maximes, d'aphorismes,
    dont on ne puisse écrire la contrepartie» (Paul Léautaud).

     

    ───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

     

    Que sont toutes ces réflexions,
    Condensées en seulement quelques mots ?

    N'étant pas un grand "penseur", tel qu'on le conçoit dans les hauts milieux littéraires je préfère qualifier de "réflexions", les observations qui m'interpellent intérieurement et qui me poussent à les matérialiser par des mots.

    Ces "Remarques personnelles", pourraient-elles s'apparenter à ceci :
    "Pensées de …" ?

    Selon la définition, la "pensée" est considérée comme une activité psychique. Une activité consciente dans son ensemble, regroupant les réponses aux perceptions ressenties par les sens, par des impressions et par des images. Par des représentations que chacun associe pour comprendre, pour apprendre. En somme, la "pensée" est composée d'idées personnelles ressenties par un être humain ou une collectivité. C'est le résultat d'un trait de caractère.  Une manière de juger ce que l'on observe et au sujet duquel on veut proposer sa propre impression.

    Étymologie : Penser vient du bas latin «pensare». En latin classique : peser, juger, fréquentatif du verbe «pendere» : peser.

    * Dans Le Sophiste, Platon définit la pensée comme "discours intérieur que l'âme tient en silence avec elle-même" (263d et sq, trad. Chambry).

    Je me sens en accord avec tout ceci. Tout particulièrement avec  Platon. Lorsqu'il explique ce monologue intérieur tenu en silence pour donner naissance à la "pensée". C'est pourquoi je préfère privilégier le terme de "réflexion", pour sous-titrer les perceptions que j'ai de ce et de ceux qui m'entourent.

    * Dans le Théétète, Platon définit la pensée comme "discours que l'âme se tient à elle-même sur les objets qu'elle examine" (189e et sq, trad. Chambry).

    * La caractéristique essentielle de la pensée est donc la réflexivité ("avec elle-même", "à elle-même").

    Impressions et sentiments.

    La réflexion, au sens de reflet, est une image renvoyée par la surface d'un objet. En comparaison, selon moi, avec la réverbération du ressenti de l'âme projeté vers le psychisme. L'ensemble des phénomènes mentaux.

    Comme la pensée, l'émotion, la conscience, …
                … comme la " réflexion".

    ----------

    poésie,poème,poète,littérature,nouvelle,écriture,journal intime,réflexion,pensée,société,humeur,humour,fantaisie

    Méandres intimes.

    Mes sentiments mot à mot,
    Des mots,
    Pour habiller des phrases,
    Des phrases,
    Pour déshabiller mes pensées
    Et chercher l'inspiration,
    Pour revêtir ce papier glacé !

     

    PtK