UA-97640311-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les petits tout-puissants.

Au guichet, ils trônent avec arrogance,

Impeccablement perchés sur le tabouret royal,

Daignant laisser leur regard condescendant

Filtrer au travers de leur bouclier vitré.

 

Ils permettent à leur cœur bien dressé

De vaguer au-delà du guichet inquisiteur,

Momentanément envahi sans pudeur

Par l'un de ces demandeurs en détresse.

 

Un quémandeur désarmé de questions bienséantes,

Toujours inadaptée à la seule raison du plus fort :

Celle du maître d'accueil !

 

Au téléphone, ils siègent avec suffisance,

Bien vissés sur le tabouret à roulettes,

Consentant à laisser leurs paroles hautaines

Se répandre dans le micro  de leur bigophone.

 

Ils écoutent alors d'une oreille désabusée,

Entre deux pauses-café aromatisées d'amertume,

Sirotées à la barbe de ces enquiquineurs hors service

Assoiffés de réponses nécessaires à leur boulimie de mieux-être.

 

Mais avant d'atteindre l'interlocuteur espéré,

Il faut se plier aux ordres du numéro vert-de-gris.

Celui qui enjoint d'appuyer sur le 1, le 2 ou le 3,

Pour avoir le choix d'appuyer sur le 1bis, le 2bis ou le 3bis,

Afin de sélectionner le 1ter, le 2ter ou le 3ter

Et pouvoir enfin présenter sa demande,

Au bout d'un bout de concert pianoté sans conviction

Censé adoucir les mœurs en désarroi.

 

Si le portable ne sourit pas d'avantage,

Au moins son écran est bien plus accueillant

Et le dédain dégoulinant de sueur fatiguée,

Ne peut se lire dans les yeux de son haut-parleur !

 

Au guichet, au bureau

Ou en vase clos dans un face-à-face inégal,

Leur esprit au rêve d'omnipotence

N'a pu grignoter qu'un bout de souveraineté

Suintant d'un petit poste de tout-puissant subalterne.

Un emploi accordé par un "au-dessus d'eux",

Comme un os avec de la moelle bien grasse

Donné à un méchant chien de garde

Capable de garder la maison tout seul.

 

Gonflés du pouvoir de reconvoquer

Ou de congédier avec un sourire vainqueur,

Ils savent ce que les plaignants mal léchés

N'ont pas le droit de savoir mieux que leur vérité

Consignée dans leur petit manuel du savoir-dire.

 

Leur cœur a autrefois hésité,

Entre P.D.G des ressources tarissables

Et directeur d'énergies humaines renouvelables,

Mais leur compétence contrariée a tranché.

 

Alors, la rancœur aux commissures d'un sourire fabriqué,

Ces "petits" dupliquent en plus petit

Ce que les "grands" font en plus grand

Et supervisent le destin des complaintes,

De plan sociétal égarant vers la réinsertion

En accueil social orientant vers une mise à la porte.

 

 

PtK

Écrire un commentaire

Optionnel