UA-97640311-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Maison de "... repos obligatoire".

 

La séquestration légale. L'hospitalisation d'office est une hospitalisation sous contrainte d'une personne dans un établissement psychiatrique sans son consentement. La décision peut être immédiatement suivie de son exécution et appartient au Préfet ou en cas de péril imminent, au Maire de la Commune concernée.

A savoir que le "péril imminent" peut être (trop) librement interprété par l'autorité en question.

Cet enfermement catégorique s'applique aux personnes dont le comportement semble compromettre l'ordre public ... ou la sûreté des citoyens.

Diderot expliquait « ... on a construit les asiles d’aliénés,
pour laisser croire à ceux qui sont à l’extérieur qu’ils ne sont pas fous… »

----------

Leur âme morcelée,

leur âme convoitée

Par la folie de leurs états

Qui ne se comprennent pas.

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Ils ont glissé,

Sur le cœur verglacé

De votre psychiatrie,

Ils ont sombré,

Dans l'âme de votre droguerie.

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Fous !

Par rapport à qui ?

Vous !

Reconnus par qui ?

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

... Et vivre au rythme de leurs pleurs,

... Et rire loin de votre intérêt,

Même en abandonnant leur cœur,

Sur le fil d'or d'un couperet.

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Quand vos cachets de trahison,

Encollent leurs esprits dans ces gluaux,

Vous parodiez la guérison,

En vomissant votre raison,

Dans les questions de leurs cerveaux.

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Une mortelle confusion,

Entre leur folie,

L'incompréhension

Et toutes vos anomalies.

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

D'un rire incestueux,

Vous violentez leurs vœux

Et ils s'enfuient de vos maisons,

Confortés dans leurs déraisons.

 

PtK

Écrire un commentaire

Optionnel