UA-97640311-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Trottoirs !

La pauvre intolérance,

Latente et plus altière,

Qu'une riche insouciance

Portée en bandoulière.

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Tant de pauvreté innocente,

Et trop d'inégalité coupable,

Enfantées sur le sable

D'une vie luxuriante.

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Alors, ne pas donner au pauvre sans espoir,

De cet argent que l'on prête au riche sans besoin,

Jeter toutes ces faims au fond d'un vieux crachoir

Et réconforter sa conscience en offrant son mouchoir

A cet enfant sans vraie vie qui hurle dans un recoin,

Pour essuyer cette image qui peuple nos soirs ?

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Tous ces jours dépensés pour un bonheur trop cher,

En droguant notre amour dans des relents d'éther …

Dans l'espoir de la nuit,

Le malheur est gratuit.

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Je veux t'aimer,

Toi l'indigent aux larmes dans la poche.

Toi qui souris dans tes nippes de gavroche,

Je vais t'aimer.

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Eteindre l'envie qui enflamme

Le bûcher d'un respect trahi.

Ne pas dévêtir son âme,

D'un oripeau jugé trop infâme

Dans les fracs d'un nouvel acquit.

 

 

PtK

Écrire un commentaire

Optionnel