Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Acrostiches ... (II).

Juliet.

 

Juste un espoir. Folie ! Plus de temps pour t'aimer.

Une vie symphonie. Inachevée. Ma peur.

Le cœur trop plein d'humeur, de pluie, pour s'enflammer,

Insensible à la vie, suicidé à l'erreur

Et ton nom. Ma torture. Hurlant pour me gracier,

Trop tard pour un oui qui se meurt.

 

PtK

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Senami.

(Prénom féminin africain)

Soufflée par la fureur d'un jugement tribal,

Elle a renié l'amour, trop blanc d'impureté !

Nous n'avions que l'amour pour hausser nos couleurs,

Aboli par les lois de ces pays d'ailleurs.

Mais dans son âme en deuil qui s'était prosternée,

Il y avait des pleurs, noirs d'un rejet partial.

 

PtK

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Chantal.

Chaque fois que l'amour,

Vient éclore en mes nuits dans une efflorescence,

C'est à toi que je pense.

Harponnant mes hardiesses,

Dans les flancs d'un bonheur qu'enfin je reconnais,

C'est par toi que je sais.

Aux accents du tambour,

Qui me chasse en foulant mes matins en sursis,

C'est vers toi que je fuis.

Nidifiant mes sagesses,

Hors des lauriers flétris d'un destin méthodique,

C'est pour toi que j'abdique.

Trépassé haut et court

Et brûlant mes jamais pour renaître en ton sein,

C'est de toi que je viens.

Accordant mes promesses

Sous l'archer d'une vie retrouvant l'équilibre,

C'est en toi que je vibre.

Libérer mon retour,

Prisonnier des exils de mon cœur solitaire,

C'est à toi de le faire.

 

PtK

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Sylvia.

 

Sais-tu que mes désirs, pour restaurer ton cœur,

Y trempent leur pinceau ruisselant d'impudeur :

L'amour est aquarelle, encadrée par ton corps !

Vois-tu dans mes regards ces Muses silencieuses,

Inspirer les aveux de tes lèvres rêveuses :

Au bout de tes questions … l'amour Campéador !

 

PtK

 

───────────────────────── ooOoo ─────────────────────────

 

Paule.

 

Perdue par les aveux d'un cœur assujetti,

Au gibet de sa terre elle a pendu l'espoir …

Un matin sans soleil, "l'étranger" a enfoui,

Les restes d'un amour dans ce sol vert-de-gris,

Egouttant le fiel de son terroir.

 

PtK

Écrire un commentaire

Optionnel