UA-97640311-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CGP49

Paroles de blog.

----------

Pourquoi écrire ?

Pour laisser une trace ? Pas vraiment.
Tout du moins pas en ce qui me concerne et surtout,
Pas dans le sens où certains pourraient le comprendre.


Etre modeste, ce n'est pas se mésestimer. Mais se montrer réaliste. Grand nombre d'écrivains de tout genre, anciens, nouveaux, sont là pour me faire prendre conscience de cette évidence. J'écris d'abord pour moi. Mais avec l'envie de partager mes textes avec ceux qui veulent bien aller jusqu'au bout de leur lecture. En ayant accueil) profil de l'auteur.pngtoujours à l'esprit que je ne suis qu'un amateur. Peu ou pas éclairé, ce sera à chacun de le qualifier. Toutefois, au fur et à mesure de mes publications, je m'autocritique. Tout en cherchant à m'améliorer un tant soit peu. Diffuser ainsi ouvertement n'est pourtant pas très facile. Car au long de mes écrits je me dévoile plus ou moins et propager de la sorte ce que j'ai au fond du cœur, voire au fond de l'âme, est assez déconcertant.

-o-

Alors, pourquoi publier sur un blog accessible à tant d'internautes ?
Egarés ou cliquant avec intention sur le lien menant à mes publications ?

Simplement pour proposer, sympathiser. Pour exposer mes sensibilités, mes émotions. Comparant avec ceux des autres pour me situer par rapport à chacun d'entre eux. J'écris pour matérialiser quelques souvenirs fugaces retrouvés. Pour les relire de temps en temps, en espérant pouvoir ainsi réveiller d'autres pans de ma mémoire et parvenir à faire ressurgir des souvenances plus profondément enfouies. J'édite afin de mettre noir sur blanc mes pensées, mes opinions et me proposer à travers elles tel que je suis. L'un des composants de notre monde vivant. Un individu zigzagant avec conscience au milieu de cette variété d'idées et de cogitations. L'un des maillons d'une chaîne sociétale, serpentant au travers de cette multitude de sentiments, de ressentiments. Lesquels font que l'existence n'est pas uniforme et vaut la peine d'être écoutée dans son ensemble. D'être considérée dans toutes ses singularités.

Quant au blog proprement dit, il me sert de soupape. Afin de me permettre d'évacuer ces réflexions sur ce qui m'entoure. Tous ces points de vue, ces inspirations musardes, ces ressouvenirs incomplets et autres analyses personnelles sur nos comportements. Autant de sujets qui encombrent ma tête et demandent à être exprimés hors de mon intérieur. Partager ses perceptions de la vie, ses respirations neuronales, c'est ce que permet le blog. Contrairement aux petites notes journalières relatant des événements personnels, consignées dans un petit livre bien cadenassé et caché dans l'armoire sous la pile de chandails ou plus simplement, sous le matelas. A quoi cela sert-il de n'écrire que pour soi ? Sans bénéficier d'un commentaire ? Qu'il soit bon ou désagréable, il permet d'avancer … et d'exister !

Qui suis-je ?

Centres d'intérêt : Je suis donc là pour partager mon ressenti. Je m'intéresse au monde dans sa globalité. En conséquence, mes centres d'intérêts sont divers et variés.

J'ai besoin de la nature pour vivre et j'affectionne tout ce qui vit en accord avec elle.

Mon principal besoin est de permettre à ma tête de faire l'école buissonnière et d'aller musarder au milieu des plaques de verdure naturelle heureusement rescapées. Celles qui survivent hors de nos enceintes bétonnées.

Je n'aime pas trop ceux qui ne rêvent pas ou pire, ceux qui ne veulent pas perdre de temps à le faire … et je déteste l'intolérance, le manque d'humour, la suffisance.

Films préférés : Un peu de tout.

Mais avec une nette attirance pour les productions en noir et blanc d'avant les années 1960/1970.

Musiques préférées : Jazz & blues, musique Celte, flamenco.

Chansons françaises, mais à texte … à vrai texte.

Livres préférés : Trop vaste pour une réponse précise.

Beaucoup d'auteurs classiques, de poètes maudits et quelques bons policiers (Genre Fred Vargas).
Egalement des bandes dessinées (Goscinny & Uderzo, Charlie Brown & Snoopy, Jon & Odie & Garfield, le "Chat" de Philippe Geluck et autre gros animal enjoué). Des publications pleines de sourires, de bonne humeur, mais dont certaines répliques conduisent à de saines réflexions un peu plus sérieuses.

En gros, disons que je fréquente régulièrement la médiathèque de mon quartier, que je parcours régulièrement le web et les blogs des internautes.

 -o-

Méli-mélo.

Tant et tant de pensées différentes se bousculent dans ma tête, cherchant à s'exprimer avec une impatience que j'ai peine à réfréner. De ce fait et afin de ne pas faire d'amalgame équivoque, j'ai scindé ce blog en plusieurs parties. Pour bien séparer mes principales tendances scripturales. Les unes teintées de grisaille et les autres bariolées de fantaisies. Dans une extravagance raisonnablement irraisonnable. Enfin, c'est ainsi que je veux le présenter.

1) ▬▬▬▬▬ POÉSIE ▬▬▬▬▬

L'un de mes principaux penchants est concentré sur la versification et propose mes recueils personnels. Parfois autobiographiques, parfois inspirés par une réalité qui n'est pas mienne mais que, parfois, j'aurais aimé avoir vécu.

2) ▬▬▬▬▬ RÉFLEXIONS ▬▬▬▬▬

Quelques impressions personnelles. Plus ou moins poétique, moins ou plus pragmatiques. Des méditations suite à des constations intégrées au cours de mes déambulations quotidiennes.

3) ▬▬▬▬▬ ÉCRITURE ▬▬▬▬▬

Par le biais de toutes ces impulsions intérieures, je propose également des nouvelles de quelques pages. Quelques écrits fictionnels plus ou moins longs dans lesquels, comme dans presque toutes mes publications, j'y insère la traduction de mes regards personnels sur les attitudes humaines d'hier et d'aujourd'hui. Parfois avec tendresse, parfois avec ironie. Jamais avec malveillance mais, encore une fois, avec ça et là un petit soupçon d'excentricité ainsi qu'un certain amusement.

4) ▬▬▬▬▬ JOURNAL intime ▬▬▬▬▬

En parallèle, un besoin instinctif me pousse à également rédiger ce journal intime évoqué plus haut ou tout du moins, à tenter de reconstituer quelques périodes de mon enfance et de mon adolescence. Ceci, avec le peu de vérité glanée ça et là, au contact de parents qui tenaient à vivre en dehors de leur progéniture. Des géniteurs qui me voulaient dans la position des singes de la sagesse : ne rien voir, ne rien entendre et surtout ... ne rien dire.

5) ▬▬▬▬▬ SOCIÉTÉ ▬▬▬▬▬

Des coups d'œil sur la société,  matérialisés au travers de quelques textes. Graves ou fantaisistes. Des regards sur ce et ceux qui nous entourent. Des réflexions parfois critiques, mais sans l'âme d'un censeur et assez souvent teintées d'humour. Notamment des sortes de communiqués divers, que je transcris en étant fortement influencé par les infos fleurissant sur le web. Ainsi que par mes attentions portées au cœur de nos collectivités. Dans leurs différentes évolutions journalières. En évoquant les avantages et les inconvénients de tel ou tel choix de vie. De même que paradoxes et autres irrationalités. Des façons d'appréhender la vie retranscrites ainsi que je le ressens et que j'estime selon une opinion somme toute très personnelle. Mais pour de plus amples informations, il suffira de se risquer à y jeter un petit coup d'œil afin de forger sa propre opinion.

6) ▬▬▬▬▬ FANTAISIES, etc. ▬▬▬▬▬

Ainsi donc, entre blOguer et blAguer, il n'y a qu'une lettre matérialisant une petite frontière qu'assez fréquemment je n'hésite pas à franchir. C'est pourquoi dans nombre de transcriptions de mes analyses sociétales très, très personnelles, s'insinuent de temps à autre ces petits brins d'humour sur lequel je voudrais insister. Pour dire et redire que c'est un humour tel que je le conçois, mais pouvant ne pas plaire à tout le monde. Quoiqu'il en soit, tant pis. C'est ainsi et j'ai du mal à contenir mes besoins de parodier, de caricaturer et même, de polémiquer. C'est devenu un instinct de survie, oserai-je dire. Un réflexe qui vient m'oxygéner l'esprit lorsque je m'attarde un peu trop dans des pensées plus ou moins sombres, sur des textes empreints de légère amertume.

------------------------------------------------------------

Pour résumer, les publications de ce blog sont ...

... sont composées de poésies, d'un journal intime, de textes divers entrecoupés par des regards sur les sociétés et le tout complété par des billets teintés d'humeur, d'humour, autour de quelques bagatelles au doux parfum d'excentricité ...

Ces publications matérialisent l'extériorisation d'un vécu pas toujours très bien digéré. L'expression d'un quotidien, d'un passé, mêlé aux réflexions d'un avenir en jachère et l'ensemble livré au travers d'écrits aussi variés dans la forme que dans le contenu.

Dans cet amalgame, des souvenirs tristes et douloureux. Mais parfaitement assumés. Avec une conscience me permettant de conserver sans difficulté mon optimisme naturel. Celui que j'ai soigneusement entretenu pour m'en faire un bouclier contre toute agression physique ou morale. Contre toute agression inamicale. Ce sont des compositions dont certaines ont une tonalité mélancolique ou tout bonnement "fleur bleue". D'autres, sont parfois critiques. Voire parodiques et sujettes à la controverse. Mais de temps à autre, comme je l'ai déjà souligné, teintés de ce que je pense être de l'humour.

Afin de m'en expliquer, je me réfère à deux citations des XVIIe / XVIIIe siècle et XIXe siècle.

La Bruyère (1645/1696), moraliste français célèbre pour une œuvre unique "Les Caractères ou les Mœurs de ce siècle" a dit : «Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri».

Une pensée pleine de bon sens, appuyée en cela par un homme né 36 années après la mort de ce dernier :

Beaumarchais (1732/1799), écrivain, musicien, homme d'affaires et poète français s'est exprimé ainsi sur le même sujet : «Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer»

------------------------------------------------------------

Pour en terminer là, ce que je veux souligner à propos de mes inspirations aussi divergentes, est que j'ai vraiment besoin de parfois décompresser en passant par la plaisanterie. Pour ne pas sombrer dans une morosité chronique, provoquée par des textes souvent colorés de tristesse et de nostalgie. Gourmand de tout ce qui m'entoure je me laisse librement mener par mon inspiration du jour. Je propose mes points de vue. Tout simplement. Non pas pour blâmer, car mes comportements quotidiens n'échappent pas à ces petites mises à l'index de mon neurone réprobateur, mais pour tenter de déchiffrer cette réalité dans laquelle je baigne. Pour la palper. Pour me remettre en question. Autant de fois que nécessaire. C'est pourquoi, même si cela peut sembler déplacé pour certains, j'ai tenu à créer ce blog d'amour, d'humeur et d'humour. Pour m'exprimer dans la totalité de mes inspirations.

Alors voilà. Je ne cherche pas à me justifier, je m'explique. Sans façon. Naturellement. Pour la conclusion, ce sera à chacun de juger.

 

PtK